La rosacée : un trop plein de chaleur?

image-volcanJe vais aujourd’hui vous parler encore un peu de la conception de la santé en médecine chinoise qui est vraiment intéressante et qui donne à réfléchir vis-à-vis de l’origine de la rosacée.

En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), une simple observation d’un patient amène une mine de renseignements sur sa santé. L’expression du visage, la couleur du teint, mais aussi l’inspection de la langue, l’écoute de la respiration, etc… fournissent des éléments sur l’état général d’un sujet. Ces connaissances peuvent permettre de mieux comprendre le fonctionnement du corps et de restaurer son équilibre.

La simple observation de la couleur du visage donc, présente un intérêt. Pour notre rosacée, on ne peut pas louper la couleur rouge, si voyante.

Il existe cinq couleurs principales du visage : le Ling shu (sorte de bible en MTC) indique : «On nomme les organes d’après les cinq couleurs : le Bleu pour le Foie, le Rouge pour le Coeur, le Blanc pour le Poumon, le Jaune pour la Rate, le Noir pour les Reins». « Bleu et Noir sont la douleur, Jaune et Rouge la Chaleur, Blanc le Froid».

Le rouge, couleur de la rosacée renvoie donc à la chaleur. Le rouge est la couleur du sang. La chaleur abondante remplit les vaisseaux de liquide sanguin, le visage est alors rouge. Il existe donc souvent une correspondance entre un visage rouge et les maladies de chaleur. Souvent ; car chaque cas est unique et nous donnons ici des pistes de réflexion seulement. Pour une étude personnalisée il faudrait consulter un spécialiste en MTC.

D’après ces explications, la rosacée apparait donc comme une maladie de chaleur. Chaleur aisément perceptible sur le visage puisqu’il suffit de le toucher pour s’apercevoir qu’il est chaud. Les bouffées de chaleurs de la rosacée sont également des manifestations de « feu » intérieur.

D’après la MTC, la rosacée serait due à une accumulation de chaleur dans les poumons et l’estomac (stade 1, 2 environ), puis, il y a chaleur dans le sang (stade 2, 3), puis stagnation de chaleur (stade 4).

Du fait d’un trop plein de chaleur nous serions donc un peu en permanence comme une cocotte minute sur le feu. Le moindre facteur extérieur (chaleur d’une pièce, vent…) ou intérieur (plats épicés, émotions fortes) viendrait attiser ce feu.

Comment donc alors éteindre ce feu, calmer cette chaleur chronique ?

Pour la medecine chinoise, la rosacée serait du à un déséquilibre énergétique dans le corps. Dans un coprs sain, le Qi ou énergie circule librement.La maladie résulte alors d’un blocage ou d’une stagnation du Qi. Le traitement repose donc en autre sur de l’acuponcture pour rééquilibrer l’énergie, une diète adaptée et des remèdes typiquement chinois spécifiques à chaque individu.

Mais avant d’aller consulter un médecin traditionnel chinois, voyons déja ce que nous pouvons faire pour apaiser le feu interne:

-douche fraiche

-éviter les hautes températures

-contrôle des émotions et du stress

-relaxation

-alimentation, que nous allons voir plus en détails

Alimentation et maladies de chaleur :

La médecine chinoise classe les aliments selon leur « nature » qui peut être froide ; fraiche, neutre ; tiède ou chaude.

La nature d’un aliment n’a rien à voir avec sa température physique . Elle dépend de l’effet que produit l’aliment après ingestion sur la température corporelle.

« Les aliments de nature chaude ou tiède vont élever la température de certaines zones du corps et activer l’énergie de certains organes. Les aliments de nature froide ou fraîche vont abaisser la température dans certains endroits du corps et ralentir la circulation du sang et de l’énergie » (extrait du site : http://www.medecinechinoise.org)

Lorsque l’on est atteint de maladie de chaleur il est bon de consommer des aliments de nature « fraiche » ou « froide ». Et d’éviter ceux de nature tiède ou chaude(données extraites de phoenixbleu.fr):

Aliments de nature fraiche ou froide:

Produits non végétaux : Crabes, oursins, coquillages, huitres, moules, porc, canard, lapin, lait, yaourt, fromage maigre, œuf.

Céréales, légumineuses, oléagineux : blé, germe de soja, haricot vert, mais, millet, riz blanc, tofu.

Légumes , tubercules : Artichaut, asperge, aubergine, avocat, bambou, bette, betterave, brocoli, carotte, champignon de Paris, chou, chou-fleur, courgette, cresson, épinard, mâche, pissenlit, pomme de terre, radis, algue, céleri, champignons noirs, chou chinois, châtaigne d’eau, citrouille ,concombre, endive, navet, oseille, potimarron, pourpier, rhubarbe, topinambour.

Fruits : Abricot, citron, figue, fraise, groseille, melon, orange, pêche, kiwi, pomme, banane, carambole, cassis, mûre, myrtille, pamplemousse, pastèque, poire, tomate.

Condiments, épices :Citronnelle menthe, sel, sauce de soja, nuoc-nâm.

Aliments de nature tiède ou chaude :

Produits non végétaux : Abats, agneau, charcuterie, gibier, mouton, veau, bœuf, dinde, poulet, pigeon, crevette, gambas, homard, écrevisse, langoustine ,anchois, anguille ,hareng, maquereau, rouget, sardine, saumon, thon, turbot, beurre , crème fraîche, fromages gras ou fermentés.

Céréales, légumineuses, oléagineux : Avoine, blé complet, germe de blé, haricot rouge, lentilles, noisette, noix de cajou, noix, pâtes et nouilles intégrales, sarrasin, sésame, tournesol, graines.

Légumes, tubercules : Poivrons verts et rouges, fenouil, poireau, radis rouge.

Fruits : Ananas, cerise, châtaigne, datte, framboise, litchi, mandarine, noix de coco, prune, raisin.

Condiments, épices : Ail, cannelle, poivre, piment, gingembre séché, noix de muscade, aneth, anis étoilé, basilic, cardamome, ciboule, ciboulette, clou de girofle, coriandre, cumin, échalote, gingembre frais, moutarde, oignon, persil, romarin, thym, vinaigre.

 

J’espère que cet article à la lumière de la MTC vous donnera une nouvelle piste de réflexion sur l’origine de votre rosacée.

Delphine

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>