Les 4 Stades de la Rosacée

stades de la rosacee imageimage:http://blog.creationdln.ca/

La rosacée est une maladie chronique qui se caractérise par des rougeurs au niveau du visage, et qui évolue par poussées successives. Les rougeurs vont se diffuser progressivement, avec une atteinte de l’épiderme qui peut être plus ou moins vive. C’est une maladie fréquente qui touche des millions de personnes en France, et bien des gens en seraient atteints sans même le savoir. Pourtant, plus on agit rapidement, plus on a de chances de l’enrayer facilement.

A quel stade de la rosacée te trouves tu ? Pour le savoir, regardes si tu te reconnais dans ces descriptions. Rappel : le passage par tous les stades n’est pas obligatoire. On peut se retrouver d’emblée au stade 3 par exemple.

Stade 1

Après avoir bu une boisson chaude, ou lors de changements de température, des rougeurs apparaissent de manière soudaine au niveau de ton visage et de ton cou, et elles s’accompagnent de sensation de chaleur. Ces flushs sont suivis d’un retour à une peau normale 15 minutes après. Tu penses que cela est normal, la boisson est chaude, il faisait froid dehors… Mais avant, il ne te semblait pas que tu ressentes cela après un chocolat chaud par exemple, ou lors d’un passage sous la froide pluie d’hiver. Et cela devient de plus en plus fréquent, tu t’aperçois qu’après le repas ton visage s’empourpre de manière désagréable… Ta peau est devenue plus réactive qu’avant. Si tu te reconnais dans cette description, c’est que tu en es au stade 1.

Stade 2

La peau est réactive. Les rougeurs sont diffuses sur ton visage, et permanentes. Le plus souvent ce sont les joues et le nez qui sont atteints, mais le menton et le front peuvent aussi être touchés. Tu peux observer des capillaires dilatés, caractéristiques de la couperose. Des flushs se manifestent sur ce fond de rougeurs, les accentuant quand ils surgissent. Tu ne comprends pas comment tu en es arrivé là.

Ou alors tu as toujours souffert de rougeurs, couperose, et dans ce cas tu ne prêtais pas attention aux flushs qui pour toi semblent la routine. Pour toi, ressentir la chaleur sur ton visage alors que le reste du corps ne change pas de température est certes désagréable mais cela t’arrivais déjà avant du fait de ta peau réactive.

Si cela semble te correspondre alors tu es en stade 2.

Stade 3

Un matin, tu te regardes dans la glace et constates des éruptions de boutons, sur fond d’érythème, qui ne ressemblent pas à de l’acné ni à des boutons classiques. Mais plutôt à de petites bosses indurées et rouges. C’est ce que l’on appelle des papulopustules. Elles ont tendance à réapparaître toujours au même endroit, surtout au début. Elles peuvent disparaître sans aucun traitement et revenir ensuite. Ce sont des poussées qui évoluent progressivement et peuvent connaître des rémissions. Elles peuvent s’étendre sur tout le visage, tout en respectant le pourtour de la bouche et des yeux. Ce stade est vraiment ce que l’on peut appeler la phase d’état de la rosacée.

La peau tiraille, est plutôt sèche, et tu deviens intolérant à de nombreux produits cosmétiques notamment les cosmétiques gras.

Si tu es à ce stade, tu réalises que quelque chose ne va pas, et mieux vaut traiter dès l’apparition des premières poussées. Cependant, il est difficile de penser consulter un dermatologue au départ car les poussées partent spontanément sans cicatrices et l’on ne s’inquiète pas forcément.

Stade 4

Arrivé à ce stade tu sais déjà que tu souffres de rosacée, mais la dermatose prend un tournant difficile d’un point de vue esthétique. Le nez peut être augmenté de volume, diffusément rouge, et les orifices folliculaires sont dilatés. Je tiens à rassurer par avance : ce stade est tardif (autours de 50ans) et rare. Il touche quasi exclusivement les hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>